Sony dément tout propos sur le prix de la PlayStation 3

Etrange, intéressant, évocateur.

Sony a démenti les propos de son propre PDG, Sir Howard Stringer. Un échauffement des neurones ? Certes, mais pas ceux de ce brave homme. Les informations sur le prix et la date de lancement de la console ne sont jamais sorties de sa bouche. Les informations sont celles de notre brève publiée hier. On y apprenait entre autres que la PlayStation serait catapultée aux Etats-Unis quelques mois après son lancement au Japon, à la mi-2006, et que son prix se situerait entre 300 et 400 dollars.

Ces informations ne sont donc pas du fait de Sony. Alors que s’est-il passé ? Il s’agit en réalité d’un mélange de plusieurs informations. L’interview originale de Sir Howard Stringer a été réalisée par Peter Lewis du magazine Fortune. Stringer n’y parlait pas d’un prix ou d’une date de sortie, mais ces informations sont apparues après qu’un mélange avec une autre interview ait été réalisé par le Hollywood Reporter. Cette autre interview avait été faite avec une source anonyme apparemment interne à Sony.

Le tout a été récupéré par CNN qui a diffusé l’interview mixée. Au final, aucune information concrète n’est apparue sur le prix ni sur les dates de sortie. Magnifique.

Prix de la PS3 : que du vent ?

Les prix officiellement officieux de la PlayStation 3 ont-ils à peine été divulgués par CNN Money, faisant état d’une fourchette allant de 300 à 400 dollars, que cette information a été enlevée des déclarations attribuées à Howard Stringer. Pour être plus précis, les propos ont été remplacés par un très laconique «je n’ai rien à déclarer à propos du prix de la PS3». L’affaire est d’autant plus troublante que ce sont deux médias majeurs de la finance internationale qui s’étaient fait écho de cette information. Pour mémoire, ce sont CNN Money et le magazine Fortune qui avaient fait ces révélations à propos de la stratégie marketing de Sony, liée à la PlayStation 3.

De son côté, le magazine web GamesIndustry.biz s’interroge très légitimement de l’origine de la source. Ce chiffre n’a en effet pas été émis au hasard. La ligne éditoriale officielle est aujourd’hui de dire que «Howard Stringer, le P.D.G de Sony n’a tenu aucune déclaration publique à propos du prix de la PS3». Manifestement, la source de cette déclaration remonte à plus loin dans le temps. Celle-ci serait dans un article du magazine Hollywood Reporter, dont le sujet principal était le P.D.G de Sony, et qui confirmait, de source anonyme venue de chez Sony, la fourchette parue hier.

La seule certitude, dans cette affaire, tient dans le fait que la PS3 est extrêmement chère à produire, et qu’elle sera, sans nul doute, vendue à perte lors de ses premiers mois de commercialisation. Pour le reste, les impressions du moment balancent entre sources non fiables, et rumeurs marketing.

La PS3 annonce sa fourchette de prix

Nos confrères anglophones de GamesIndustry.biz viennent de se faire l’écho qu’une nouvelle qui devrait en intéresser plus d’un: le prix de la prochaine console de Sony. Impossible, pour le moment, d’établir avec précision le montant à l’achat de la prochaine console Next Gen, mais une fourchette a été suggérée alors que Howard Stringer, P.D.G. de Sony, donnait quelques éclaircissements lors d’une conférence de presse.

Ainsi, on apprend que la PlayStation 3 sera commercialisée à un prix situé entre 300 et 400 dollars, et qu’elle sera équipée, dès sa sortie, d’un lecteur Blu Ray DVD. Le magazine Fortune confirme que, toujours selon les propos de Howard Stringer, la console Next Gen de Sony sera vendue à perte pendant la première période de sa commercialisation. Les premières sorties de la console dans le commerce sont attendues mi 2006, sachant que le Japon aura l’exclusivité de cette sortie publique. Reste que pour les États-Unis, et pour le reste du monde, aucune date n’a été évoquée, et encore moins une vague idée quant au délai d’attente de l’enfant prodigue de Sony.